Je ne suis pas ta maman


Je ne suis pas ta maman, Marianne Dubuc, Éditions Comme des géants, 68 pages, 4 ans et +.

Otto l’écureuil menait une vie très paisible jusqu’au jour où « Piou », une créature à poils blancs, nait devant sa porte. Voyant ce nouveau petit être naissant, Otto décide de l’héberger. Petit problème : « Piou » grossit beaucoup à chaque jour ! Il devient si grand que l’espace de la maison ne lui convient plus. Après avoir vu « Piou » briser certains objets par maladresse, Otto quitte sa maison, laissant derrière lui la grosse bête poilue. En quittant, il ignore par contre qu’un danger le guette… Qui viendra à sa rescousse ?

Ce que j’en pense

J’ai adoré les nombreuses images qui habillent les pages de cet album. Dans ce livre, le proverbe « une image vaut mille mots » prend tout son sens car j’ai eu l’impression qu’il y avait plus d’illustrations que de phrases. L’auteure, aussi illustratrice, sait comment jongler entre les deux avec un parfait équilibre. Quant à l’histoire, elle démontre que l’amour est plus fort que tout, même quand il ne vient pas de sa vraie maman !

Toi, tu en penses quoi?

12345

To Top